Les frais liés à un rachat de crédit

Réduction des mensualités, période de remboursement rallongée, financement d’un nouveau projet, sont autant d’avantages dont un emprunteur peut bénéficier en faisant racheter ses prêts. Cette opération entraine toutefois des frais. Outre le taux du prêt et les frais de dossier, il y a également les taxes de publicité foncière (rachat de prêt immobilier), les frais de remboursement anticipé, les frais de courtage et d’assurance.

Les frais inhérents au regroupement de prêts

Lorsqu’un emprunteur souscrit un rachat de crédits, il doit accepter des frais parmi lesquels le taux du regroupement qui est variable de 2, 80 à 9%, en fonction du type de prêt, de la durée de remboursement. Il y a également les frais de dossier qui représentent entre 1% et à 2% du montant des prêts rachetés. Ceux-ci diffèrent d’un organisme à l’autre. L’emprunteur doit également endosser les indemnités de remboursement anticipé. Pour ce type de frais, les banques sont libres de fixer leur propre taux, sans que celui-ci ne dépasse les 3% du montant des prêts à regrouper. Dans le cas où le regroupement est assorti d’une garantie hypothécaire, l’emprunteur doit également payer ce qu’on appelle la taxe de publicité foncière, qui est d’environ 1% du montant du crédit.

D’autres frais à prévoir lors d’un rachat de crédits

Si l’emprunteur décide de passer par un courtier pour son projet de regroupement de prêts, il devra également prévoir les frais liés à l’utilisation du service de courtage. Il convient toutefois de préciser que si votre demande a été rejetée par les banques, vous ne devrez rien à votre courtier. Les frais de courtage varient d’une agence à l’autre. Outre les indemnités du courtier, il y a également les frais d’assurance qui peuvent être très différents selon la situation de l’emprunteur, son âge, et la durée du contrat de rachat de crédits. Notons que les emprunteurs sont libres de choisir leur propre assurance. Si vous souhaitez effectuer un rachat dans les DOM-TOM et plus particulièrement à La Réunion, cliquez ici.